Le Pape François à Chypre et en Grèce, un voyage apostolique axée sur la cause des migrants
Date de publication: 09/12/2021475 Vues Publié par : NIBITANGA Michel
Le pape François a quitté la Grèce en bénissant la nation, achevant une visite historique sur l'île de Lesbos, marquée par son appel vibrant en faveur d'une meilleure intégration des migrants en Europe, thème central de son pontificat

Le pape François vient d'achever son 35ème voyage apostolique à l'étranger. Entre le 02 et le 06 Décembre 2021, il a effectué un voyage apostolique à Chypre et en Grècece voyage de quatre jours passés dans ces périphéries de la Méditerranée et qui était axé sur la cause des migrants.

Ce Pontife a commencé son périple méditerranéen par l’Île de Chypre où il est resté 48 heures, puis s’est envolé pour la Grèce, atterrissant à Athènes. Accueilli à Chypre, il s’est rendu à la cathédrale maronite Notre-Dame-des-Grâces, à Nicosie, pour son premier discours destiné aux prêtres, aux religieux et aux religieuses, ainsi qu'aux diacres, aux catéchistes, aux associations et aux mouvements ecclésiaux de Chypre.

Il a exprimé sa joie «de visiter cette terre, en marchant comme pèlerin sur les traces du grand Apôtre Barnabé», fils de ce peuple, «disciple amoureux de Jésus, intrépide annonciateur de l’Évangile». Le pape François a déclaré à son auditoire: «Je vous regarde et je vois la richesse de votre diversité. En effet, une belle "macédoine"! Vous êtes tous différents».

Soulignant que l’Église à Chypre «a ses bras ouverts: elle accueille, elle intègre, elle accompagne», le pape a constaté que «c’est un message important pour l’Église dans toute l’Europe, marquée par la crise de la foi». Il a invité les prêtres à être «patients avec les fidèles, toujours prêts à les encourager, ministres inlassables du pardon et de la miséricorde de Dieu» pour conclure: «Jamais des juges rigoureux, mais toujours des pères aimants».

La deuxième journée de son voyage à Chypre a été marquée par des déclarations détonantes sur la question des migrants, mais aussi des paroles très fortes du patriarche Orthodoxe de Chypre sur la Turquie. «Nous nous plaignons lorsque nous lisons les histoires des camps du siècle dernier, ceux des nazis, ceux de Staline […]. Cela se produit aujourd’hui sur des rivages tout proches».

Cette deuxième journée chypriote du pape s’est conclue sur ces mots très forts du Pontife, comparant certains camps de migrants à des camps de concentration, dans un discours largement improvisé à Nicosie, devant des réfugiés chrétiens. Le Pape n’a pas mâché ses mots en visant les «tortures» infligées aux migrants, et les «fils barbelés» qui expriment de la «haine».

Dans la petite église Sainte-Croix de la capitale, située sur la ligne verte de Chypre, à deux pas de la haute muraille de pierre séparant le territoire grec et le territoire turc depuis 1974, le pape a aussi médité sur le «rêve de Dieu», celui «d’une humanité sans murs de séparation, libérée de l’inimitié, avec non plus des étrangers mais seulement des concitoyens».

«Dieu nous parle à travers vos rêves», a-t-il ajouté à l’attention des migrants qui participaient à ce temps de prière œcuménique, au milieu de l’assemblée de 250 personnes, catholiques, orthodoxes, ou encore évangéliques. C’est d’ailleurs sous le signe du dialogue entre chrétiens qu’avait débuté cette journée, puisque le chef de l’Église Catholique a été reçu tôt le matin par l’Archevêque Orthodoxe de Chypre, Chrysostome-II.

Cette rencontre s’est poursuivie dans la Cathédrale Orthodoxe de la ville, avec le Saint-Synode chypriote. Dans des propos très engagés, le chef Orthodoxe y a dénoncé «un plan de nettoyage ethnique» de la Turquie, demandant l’aide de l’évêque de Rome pour récupérer des biens culturels religieux perdus après l’invasion turque de 1974.

Le pape François, qui avait évoqué ce sujet délicat la veille, a quant à lui plaidé pour une véritable écoute entre confessions chrétiennes, demandant à ses «chers frères» d’aider les Catholiques à mieux vivre la dimension synodale de l’Église.

Au cours de cette matinée chargée, le pontife argentin a célébré une messe au stade de Nicosie, pris d’assaut par 10.000 fidèles, dont de très nombreux Libanais venus pour l’occasion, arborant fièrement leurs drapeaux dans les gradins. Là encore, le pape François a appelé la petite communauté Catholique de l’île, aux origines très diverses, à l’unité.

«Si nous restons divisés entre nous, si chacun ne pense qu’à lui-même ou à son groupe, si nous ne nous rassemblons pas, nous ne dialoguons pas, nous ne marchons pas ensemble, nous ne pourrons pas guérir pleinement de nos aveuglements» a-t-il averti. «La guérison se produit  lorsque nous faisons face à nos problèmes ensemble», a-t-il ajouté, mettant en garde contre l’illusion du péché qui «nous fait voir Dieu comme un patron et les autres comme des problèmes».

Après Chypre, le pape François est arrivé en Grèce le 4 Décembre dans un climat peu chaleureux. Pas de délégation de fidèles à l’aéroport, ni chant ni applaudissements à l’arrivée du Pape François sur le tarmac. Pas non plus de signes de la visite du Pape dans les rues, hormis les routes bloquées sur le passage de la Fiat 500 du chef de l’Église.

L’accueil réservé au Pape François par la Grèce Orthodoxe était digne, mais relativement froid. D’ailleurs, un incident a failli perturber la rencontre du Pontife avec l’Archevêque Orthodoxe d’Athènes Hiéronymus-II, quand il a atterri à Athènes en provenance de Chypre.

Dans l’après-midi, pendant que le Pape s’accueillait par son hôte devant les grilles de la villa, à sa descente de voiture, tandis qu’il gravissait les marches du perron, un prêtre orthodoxe âgé, au milieu des journalistes, s’est mis brusquement à hurler en grec «Pape, tu es hérétique!». Mais le moment d’embarras n’a cependant duré que quelques secondes, car le contestataire a été rapidement maîtrisé par les forces de l’ordre.

Le «pardon» à ses frères Orthodoxes, c’était le grand thème sur lequel le pape François était attendu. Dans la Salle du Trône richement décorée d’icônes, il a demandé pardon à l’Église Orthodoxe «pour les erreurs commises par beaucoup de Catholiques».

La démarche de repentance du pape argentin, 20 ans après celle de Jean Paul II, a semblé faire écho au discours de Hiéronymus II qui, quelques minutes plus tôt, lui avait demandé d’avoir le courage et l’honnêteté de considérer les signes manquants et les omissions de ses prédécesseurs. Les Grecs reprochent notamment à Rome de n’avoir pas soutenu leur mouvement de résistance civile et civique sous l’emprise ottomane en 1821.

Dans son odyssée en terres orthodoxes, François a tendu une main aux Orthodoxes dans une atmosphère quelque peu austère. Entre Rome et l’Église Orthodoxe grecque, les blessures du passé sont encore vives et elles se sont encore fait entendre, jusqu’aux marches de l’archevêché Orthodoxe.

La Grèce Orthodoxe a accueilli le pape froidement. Alors que le Pape s’apprêtait à gravir le perron pour rejoindre Hiéronymus-II, un prêtre Orthodoxe âgé a hurlé «Pape hérétique!», avant d’être exfiltré. L’événement pourrait sembler anecdotique si la fraîcheur de l’accueil du pape par les Orthodoxes ne s’était ressentie tout au long de son séjour.

Même le discours de l’Archevêque d’Athènes a laissé entrevoir la distance qu’il reste encore à parcourir pour retrouver l’unité entre les deux Églises. Il a précisé que le Pape avait été invité par la République grecque, et non par l’Église Orthodoxe.

Le pape François a demandé pardon et exprimé sa honte, au nom de l’Église Catholique, pour les «erreurs» du passé. Peu après, il a demandé de l’aide aux Orthodoxes, alors que l’Église catholique vient d’entamer son vaste Synode sur la synodalité. «Nous avons le sentiment d’avoir beaucoup à apprendre de vous», a-t-il assuré.

Le pape François a quitté la Grèce lundi, en bénissant la nation grecque, achevant une visite historique sur l'île de Lesbos, marquée par son appel vibrant en faveur d'une meilleure intégration des migrants en Europe, thème central de son pontificat. La veille, sur l'île de Lesbos, François, ardent défenseur de la cause des migrants, avait appelé à mettre fin à un «naufrage de civilisation» dans un vibrant discours au camp de Mavrovouni.

Sur le tarmac, avant de décoller pour Rome, il a remercié la présidente Katerina Sakellaropoulou et l'ensemble du peuple grec pour leur «gracieuse hospitalité», avant d'invoquer «la bénédiction de Dieu sur la Nation». Lundi, après une dernière rencontre avec des jeunes dans une école Catholique, il quittera Athènes en fin de matinée, pour rentrer à Rome.

Si le Pape François est en train de défendre la cause des migrants, qu’il soit entendu que lui-même est issu d'une famille de migrants: son père, venu du Piémont, est arrivé en Argentine en 1927, ou plus probablement début 1929 (les biographes ne s'accordant pas sur la date exacte de cette immigration), et sa mère, Regina María Sivori, née en Argentine, est fille d'immigrés italiens venant de Ligurie.

Signalons que depuis le Schisme de 1054, le déplacement historique de Jean-Paul-II en Grèce fut le premier, il y a vingt ans. Depuis lors, les lignes bougent, mais lentement. L’autre voyage d’un pape à Chypre, qui fut d’ailleurs le précédent à celui du Pape François, remonte à Benoit XVI, en Juin 2010.

Michel Nibitanga, CEDICOM

Commentaires
Recherche
Horaire des Messes
I. VICARIAT DE SAINT MICHEL
1. PAROISSE CATHÉDRALE REGINA MUNDI
A. Messes
Samedi : 17h00 (en Français)
Dimanche : 6h00 (en Kirundi),  7h00 (en Kirundi),  8h15 (en Français),  10h00 (en Kirundi),  12h00 (parfois, possibilité d'une messe circonstancielle, en Kirundi), 17h00 (en Français)
B. Adoration
Mardi : toute la journée, à la Chapelle
Jeudi : toute la journée, à la Chapelle
Samedi : 6h45 à 8h00
2. PAROISSE SAINT MICHEL
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h30, 8h00, 10h00, 12h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
3. PAROISSE BUYENZI
A. Messes
6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h30 (en Kirundi), 16h30 (en Kirundi)
B. Adoration
Mercredi : 17h30
4. PAROISSE KANYOSHA
A. Messes
6h00, 7h30, 9h00, 10h30 et 16h
B. Adoration
Jeudi : 18h00
Dimanche : 13h00 à 16h00
Premier vendredi du mois : toute la journée
5. PAROISSE KININDO
A. Messes
6h00, 7h30, 8h45, 10h30, 17h30
B. Adoration
Jeudi, toute la journée
6. PAROISSE MUSAGA
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h10, 08h00, 10h30, 16h30
B. Adoration
Mardi : 12h00 à 16h00
Jeudi : 15h00 à 16h00
Vendredi : 12h00 à 14h00
7. PAROISSE NYAKABIGA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 17h00 (en Kirundi)
B. Adoration
Du lundi à vendredi : 7h00 à 16h45
8. PAROISSE RUZIBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 16h30
B. Adoration
Jeudi 15h et le 1er vendredi du mois
9. PAROISSE MUTANGA SUD
A. Messes
6h15, 08h15, 10h30, 17h00
Campus Mutanga : messe à 11h (en kirundi et en français alternativement)
B. Adoration
Mardi : toute la journée après la messe de 6h00
II. VICARIAT DE GIHOSHA
1. PAROISSE GIHOSHA
Messes de la semaine
lundi - samedi : 6h30
Dimanche : 6h00, 10h30, 16h00 ( en Kirundi) 8h15 en français
Lundi à 18h00, messe en français, suivie de l'adoration, jusqu'à 19h00.
Vendredi : Adoration à 17h30, suivie de l'eucharistie en français à 18h30
2. PAROISSE BUTERERE
A. Messes
6h00, 8h00, 10h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : 15h00 à 17h15
Samedi : 5h30 à 6h20
3. PAROISSE GATUMBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : 7h00 à 8h00
Deuxième lundi du mois : 17h30 à 19h00
4. PAROISSE KAMENGE
Messes
6h, 7h30, 9h00 (swahili),10h30,16h30
Gatunguru : 9h30
Nyabagere : 9h30
Muberure : 8h00, 10h00
Nyambuye : 8h00, 10h00
Gishingano : 8h00, 10h00
Buhayira : 9h30
Mbirira : 8h00
Adoration à la Paroisse
Jeudi 16h30 un jour par mois
5. PAROISSE KINAMA
A. Messes
06h00 (en Kirundi), 08h00(en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 16h00 (en Kirundi)
Gahahe-Carama (en Kirundi) : 07h00 et 09h30
Gasenyi (en Kirundi) : 09h00
B. Adoration
Lundi à samedi de 7h00 à 19h00
6. PAROISSE NGAGARA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00, 08h00, 10h00, 17h00
B. Adoration
Jeudi : 17h00 à 17h30
AUMONERIES ET CHAPELLES
1. PAROISSE CHRIST-ROI (AUMONERIE MILITAIRE)
A. Messes
8h15, 10h30
B. Adoration
-
2. AUMONERIE DE LA POLICE
A. Messes
API : 7h30 et 10h30
Socarti : 7h30, 10h30
Ex ENAPO : 8H30
1er GMIR (Buyenzi) : 10h30
2ème GMIR (Kanyosha) : 10h30
Socarti : Adoration, 1er mercredi du mois
3. CENTRE JEUNES KAMENGE
Messe
10h30 en français
4. SANCTUAIRE MONT SION GIKUNGU
Messes
6h00, 8h00,10h00 et 16h00
Adoration
Lundi à vendredi à partir de 7h00 jusqu'à 21h30
Dimanche de 13h00 à 18h00
4. PETIT SEMINAIRE KANYOSHA
Messe
Messe des séminaristes : 6h45
1ère Messe des fidèles : 8h30
2ème Messe des fidèles : 10h15
Adoration
Adoration du Saint Sacrement par les séminaristes et autres fidèles qui veulent : Dimanche à 18h15 à 19h00
III. VICARIAT DE BUHONGA
1. PAROISSE BUHONGA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 8h30
Jeudi de la troisième semaine du mois : toute la journée
2. PAROISSE JENDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche, 7h45, 10h00, 16h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée après la messe de 7h15
3. PAROISSE KARINZI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Du lundi au samedi : 6h00 à 6h30
4. PAROISSE MAGARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Dimanche : 7h00 à 7h30
5. PAROISSE MATARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 15h00
6. PAROISSE MAYUYU
A. Messes
8h00, 11h00
B. Adoration
Vendredi : 8h00 à 17h00
7. PAROISSE MUBIMBI
A. Messe
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00 à 10h00
8. PAROISSE MUTUMBA
Messes
7h30 et 10h00
Adoration
Jeudi à 14h00 sauf le 1er vendredi du mois (7h30)
9. PAROISSE RUGAZI
A. Messes
7h30, 10h30
Jeudi : 15h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
10. PAROISSE RUSHUBI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
11. PAROISSE RUTONGO
A. Messes
7h30; 10h00
B. Adoration
-
IV. VICARIAT DE MURAMVYA
1. PAROISSE BUKEYE
A. Messes
Samedi : 16h00
Dimanche : 6h00 , 7h40, 9h30, 11h30
B. Adoration
Jeudi : 7h10 à 19h00
2. PAROISSE BUKWAVU
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 14h00 à 15h00
3. PAROISSE BUZIRACANDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
Mercredi : 17h30 (Messe en Français)
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
4. PAROISSE KIGANDA
A. Messes
Samedi : 11h00
Dimanche : 7h00, 9h00, 11h00
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5. PAROISSE KIVOGA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
6. PAROISSE MUNANIRA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h15, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 18h00
Premier vendredi du mois : 7h30 à 12h00
7. PAROISSE MURAMVYA
A. Messes
7h00, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
8. PAROISSE RYARUSERA
A. Messes
8h00, 10h15
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
Parole de Dieu
Avez-vous une question?
Faire un Don
Tweets de CEDICOM
Tweets du Pape
Posts de CEDICOM
179 Visiteurs en ligne
Centre Diocésain de Communication CEDICOM
Nos contacts
Bld Patrice Lumumba, 21, Bujumbura, Burundi
+257 22 22 05 00
+257 61 22 19 19
B.P. 690 BUJUMBURA BURUNDI
cedicom.buja@gmail.com
Inscription à la newsletter
Posez une question
©2022. CEDICOM Archidiocèse de Bujumbura Designed by : DS COMPANY
Faites un don au Diocèse* Caritas pour les vulnérables* Formation des Séminaristes et des catéchistes* Construction des Eglises dans les Succursales* Soutien aux prétresModalités de donationTransfert sur un compte de l'ArchidiocèseEn francs burundais : Interbank Burundi : 701-02790-0152(Diocèse de Bujumbura)En Dollar américain : BRB : 3302/493 (Archidiocèse BUJA/USD) Swift Code : BRBUBIBIEn Euro : BRB : 3320/368 (Archidiocèse de Buja/EURO) Swift Code : BRBUBIBI