La population de Gasura en mémoire des défuntes victimes des cycles de violences inter-burundaises dans leur la localité
Date de publication: 01/07/2022521 Vues Publié par : NIBITANGA Michel
Parmi les invités d’honneur figurait Monsieur Philippe Nzobonariba, ancien porte-parole du Gouvernement burundais, invité pour être à la fois natif de cette Paroisse de Gasura et l’un des rescapés des crimes de «1972», qui a témoigné avoir été sauvé par un certain Bigumaguma d'éthnie adverse

Une journée de commémoration de défuntes victimes des différents cycles de violences inter-burundaises qui ont endeuillées la population de la localité de Gasura a été organisée, le Dimanche 26 Juin 2022, par les fidèles de la Paroisse Gasura, sous la supervision de la Commission Diocésaine Justice et Paix (CDJP-Bujumbura).

Au cours de cette célébration eucharistique, les fidèles de la Paroisse Gasura ont prié pour les âmes des personnes tuées lors  les différentes crises qui ont secoué le Burundi, aussi bien celle de «1972» que celle de «1993»

Les festivités marquant la célébration de cette journée ont débuté par une célébration eucharistique présidée par Monseigneur Anatole Ruberinyange, Vicaire Général de l’Archidiocèse de Bujumbura, qui a concélébré avec plusieurs prêtres dont l’Abbé Anicet Shumbusho, Secrétaire Exécutif de la CDJP Bujumbura, et l’Abbé Charles Karorero, Secrétaire Permanent de la CEJP Burundi.


Parmi les invités d’honneur figurait Monsieur Philippe Nzobonariba, ancien porte-parole du Gouvernement burundais, invité pour être à la fois natif de cette Paroisse de Gasura et l’un des rescapés des crimes de «1972», et Monsieur Aimé-Pascal Nduwimana, qui, bien que d’obédience protestante, est aussi acteur de la société civile pour la cause de la Paix et la Réconciliation, à travers l'association «MAC» (Ministère Africaine de la Compassion) dont il est Président.

Selon Monseigneur Anatole Ruberinyange, les violences commises par les burundais seraient à l’origine des divisions observées, notamment ethniques. Et par rapport à ces division, il a exprimé son point de vue: «Les burundais partagent un même statut de personne humaine, et ils ont hérité d’une même Nation, ils ne devraient donc pas s’entretuer!», a-t-il renchéri.

Il a par-là indiqué qu’une telle célébration des mémoires de défuntes victimes est une occasion de demander pardon à Dieu. Partant, il a lancé un appel vibrant à toute la population de Gasura d’être de vrais artisans de paix. Et d’ailleurs, pour lui, toute personne qui refuse de pardonner, elle ne peut pas vivre libre et  en paix, d’autant plus que Jésus demande de pardonner, car le pardon libère et guérit. Il a terminé en disant que c’est dans la prière que les burundais trouveront la force de détruire le mur de la haine et ainsi réussir à pardonner.


À part la célébration eucharistique, la commémoration de défuntes victimes des cycles de violences inter-burundaises dans la Paroisse Gasura a été marquée par des jeux de simulation des défis de la guerre, ainsi que l’instauration d’une culture de pardon et de la réconciliation. Ces jeux ont été présentés par des groupes des gens issus des familles des héros qui ont su pardonner.

Aussi, des discours ont été prononcés, renfermant des messages de témoignages du passé douloureux et du pardon réussi, d’autres chantant l’éloge de certaines personnages qui se sont démarqués par le sens de protection des personnes en danger.

Le discours liminaire a été prononcé par l’Abbé Pierre Claver Ntahondereye, Curé de la paroisse Gasura. Il a signalé le contexte dans lequel s’inscrivait la célébration de ladite journée. Il a indiqué qu’elle a été organisée dans le but de mettre en application les vœux de la population de la localité de Gasura, désireuse de vivre une communauté réconciliée.


Pour décrire l’ampleur des crimes commises, il n’a pas manqué de présenter certaines statistiques sommaires: 1025 personnes tuées sur toutes les collines de la zone Gasura pendant les crises répétitives qui ont endeuillé la population depuis l’indépendance du Burundi, du moins celles qui ont été déclarées par les leurs, tout en reconnaissant que ce chiffre n’est qu’indicatif, car il y en a qui n’ont pas eu le courage de déclarer les leurs.

Pour lui, certaines personnes ont été tuées du fait qu’elles avaient réussi à se hisser parmi les intellectuels, d’autres parce qu’elles étaient fonctionnaires de l’Etat, d’autres victimes de leurs richesses. Pour certains, leur mort fut un véritable martyre.

Le Curé a signalé que chaque témoignage montre combien était atroce la mort subie. «La Commémoration est une occasion de rendre hommage à toutes ces victimes innocentes des différentes crises», a-t-il martelé. Il a en effet remercié la CDJP-Bujumbura pour son appui à l’organisation de cette journée.


La commémoration fut aussi une occasion de rencontrer les anciens de Gasura qui, pour diverses raisons, ont quitté la zone, notamment Monsieur Philippe Nzobonariba qui, lui aussi, a indiqué avoir failli succomber pour avoir été de la classe des intellectuels, mais sauvé par un vieux Magistrat d’ethnie adverse, du nom de Bigumaguma.

D’autres témoignages ont été donnés aussi bien par les natifs de la région que par les autorités administratives présentes, qui ont salué largement Cette initiative, et qui ont demandé à toute la population de Gasura de tirer leçon de cette journée pour l’avenir des jeunes générations.

Tous les intervenants ont émis le souhait de voir la paix et la réconciliation  devenir une réalité. Ils ont souhaité que ce qui s’est passé dans ne puisse plus se répéter. Les  jeunes générations doivent être protégées contre toute forme de violence et ainsi œuvrer pour une société où il fait bon vivre.

Pour la CEJP Burundi, cette journée est une preuve éloquente que tout le pays a besoin. Il a promis que l’Eglise Catholique compte organiser la même commémoration à l’échelle nationale. Il a interpellé les trois paroisses de l’Archidiocèse de Bujumbura qui ont déjà franchi cette étape (Kivoga, Muramvya et Gasura), de par les groupes porteurs du message de paix et de réconciliation, de s’apprêter à apporter leur coup de main dans l’encouragement d’autres Diocèses pour le même but.

Signalons qu’en vue de préparer la célébration de cette journée, des enseignements avaient été donnés par la CDJP-Bujumbura. Aussi, des séances d’écoute avaient été organisées.

Michel Nibitanga, CEDICOM

Commentaires
Recherche
Horaire des Messes
I. VICARIAT DE SAINT MICHEL
1. PAROISSE CATHÉDRALE REGINA MUNDI
A. Messes
Samedi : 17h00 (en Français)
Dimanche : 6h00 (en Kirundi),  7h00 (en Kirundi),  8h15 (en Français),  10h00 (en Kirundi),  12h00 (parfois, possibilité d'une messe circonstancielle, en Kirundi), 17h00 (en Français)
B. Adoration
Mardi : toute la journée, à la Chapelle
Jeudi : toute la journée, à la Chapelle
Samedi : 6h45 à 8h00
2. PAROISSE SAINT MICHEL
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h30, 8h00, 10h00, 12h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
3. PAROISSE BUYENZI
A. Messes
6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h30 (en Kirundi), 16h30 (en Kirundi)
B. Adoration
Mercredi : 17h30
4. PAROISSE KANYOSHA
A. Messes
6h00, 7h30, 9h00, 10h30 et 16h
B. Adoration
Jeudi : 18h00
Dimanche : 13h00 à 16h00
Premier vendredi du mois : toute la journée
5. PAROISSE KININDO
A. Messes
6h00, 7h30, 8h45, 10h30, 17h30
B. Adoration
Jeudi, toute la journée
6. PAROISSE MUSAGA
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h10, 08h00, 10h30, 16h30
B. Adoration
Mardi : 12h00 à 16h00
Jeudi : 15h00 à 16h00
Vendredi : 12h00 à 14h00
7. PAROISSE NYAKABIGA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 17h00 (en Kirundi)
B. Adoration
Du lundi à vendredi : 7h00 à 16h45
8. PAROISSE RUZIBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 16h30
B. Adoration
Jeudi 15h et le 1er vendredi du mois
9. PAROISSE MUTANGA SUD
A. Messes
6h15, 08h15, 10h30, 17h00
Campus Mutanga : messe à 11h (en kirundi et en français alternativement)
B. Adoration
Mardi : toute la journée après la messe de 6h00
II. VICARIAT DE GIHOSHA
1. PAROISSE GIHOSHA
Messes de la semaine
Lundi - Samedi : 06h30
Dimanche : 6h00, 10h30, 16h00 ( en Kirundi) 08h15 en Français
Lundi à 18h00, messe en Français, suivie de l'adoration, jusqu'à 19h00.
Vendredi : Adoration à 17h30, suivie de l'Eucharistie en Français, à 18h30
2. PAROISSE BUTERERE
A. Messes
6h00, 8h00, 10h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : 15h00 à 17h15
Samedi : 5h30 à 6h20
3. PAROISSE GATUMBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : 7h00 à 8h00
Deuxième lundi du mois : 17h30 à 19h00
4. PAROISSE KAMENGE
Messes
6h, 7h30, 9h00 (swahili),10h30,16h30
Gatunguru : 9h30
Nyabagere : 9h30
Muberure : 8h00, 10h00
Nyambuye : 8h00, 10h00
Gishingano : 8h00, 10h00
Buhayira : 9h30
Mbirira : 8h00
Adoration à la Paroisse
Jeudi 16h30 un jour par mois
5. PAROISSE KINAMA
A. Messes
06h00 (en Kirundi), 08h00(en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 16h00 (en Kirundi)
Gahahe-Carama (en Kirundi) : 07h00 et 09h30
Gasenyi (en Kirundi) : 09h00
B. Adoration
Lundi à samedi de 7h00 à 19h00
6. PAROISSE NGAGARA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00, 08h00, 10h00, 17h00
B. Adoration
Jeudi : 17h00 à 17h30
AUMONERIES ET CHAPELLES
1. PAROISSE CHRIST-ROI (AUMONERIE MILITAIRE)
A. Messes
8h15, 10h30
B. Adoration
-
2. AUMONERIE DE LA POLICE
A. Messes
API : 7h30 et 10h30
Socarti : 7h30, 10h30
Ex ENAPO : 8H30
1er GMIR (Buyenzi) : 10h30
2ème GMIR (Kanyosha) : 10h30
Socarti : Adoration, 1er mercredi du mois
3. CENTRE JEUNES KAMENGE
Messe
10h30 en français
4. SANCTUAIRE MONT SION GIKUNGU
Messes
6h00, 8h00,10h00 et 16h00
Adoration
Lundi à vendredi à partir de 7h00 jusqu'à 21h30
Dimanche de 13h00 à 18h00
4. PETIT SEMINAIRE KANYOSHA
Messe
Messe des séminaristes : 6h45
1ère Messe des fidèles : 8h30
2ème Messe des fidèles : 10h15
Adoration
Adoration du Saint Sacrement par les séminaristes et autres fidèles qui veulent : Dimanche à 18h15 à 19h00
III. VICARIAT DE BUHONGA
1. PAROISSE BUHONGA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 8h30
Jeudi de la troisième semaine du mois : toute la journée
2. PAROISSE JENDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche, 7h45, 10h00, 16h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée après la messe de 7h15
3. PAROISSE KARINZI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Du lundi au samedi : 6h00 à 6h30
4. PAROISSE MAGARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Dimanche : 7h00 à 7h30
5. PAROISSE MATARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 15h00
6. PAROISSE MAYUYU
A. Messes
8h00, 11h00
B. Adoration
Vendredi : 8h00 à 17h00
7. PAROISSE MUBIMBI
A. Messe
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00 à 10h00
8. PAROISSE MUTUMBA
Messes
7h30 et 10h00
Adoration
Jeudi à 14h00 sauf le 1er vendredi du mois (7h30)
9. PAROISSE RUGAZI
A. Messes
7h30, 10h30
Jeudi : 15h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
10. PAROISSE RUSHUBI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
11. PAROISSE RUTONGO
A. Messes
7h30; 10h00
B. Adoration
-
IV. VICARIAT DE MURAMVYA
1. PAROISSE BUKEYE
A. Messes
Samedi : 16h00
Dimanche : 6h00 , 7h40, 9h30, 11h30
B. Adoration
Jeudi : 7h10 à 19h00
2. PAROISSE BUKWAVU
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 14h00 à 15h00
3. PAROISSE BUZIRACANDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
Mercredi : 17h30 (Messe en Français)
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5.PAROISSE GASURA
4. PAROISSE KIGANDA
A. Messes
Samedi : 11h00
 Lycee: 16h00
Dimanche : 7h00, 9h00, 11h00
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5. PAROISSE KIVOGA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 12h30
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
6. PAROISSE MUNANIRA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h15, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 18h00
Premier vendredi du mois : 7h30 à 12h00
7. PAROISSE MURAMVYA
A. Messes
7h00, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
8. PAROISSE RYARUSERA
A. Messes
8h00, 10h15
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
Parole de Dieu
Avez-vous une question?
Faire un Don
Tweets de CEDICOM
Tweets du Pape
Posts de CEDICOM
422 Visiteurs en ligne
Centre Diocésain de Communication CEDICOM
Nos contacts
Bld Patrice Lumumba, 21, Bujumbura, Burundi
+257 22 22 05 00
+257 61 22 19 19
B.P. 690 BUJUMBURA BURUNDI
cedicom.buja@gmail.com
Inscription à la newsletter
Posez une question
©2023. CEDICOM Archidiocèse de Bujumbura Designed by : DS COMPANY
Faites un don au Diocèse* Caritas pour les vulnérables* Formation des Séminaristes et des catéchistes* Construction des Eglises dans les Succursales* Soutien aux prétresModalités de donationTransfert sur un compte de l'ArchidiocèseEn francs burundais : Interbank Burundi : 701-02790-0152(Diocèse de Bujumbura)En Dollar américain : BRB : 3302/493 (Archidiocèse BUJA/USD) Swift Code : BRBUBIBIEn Euro : BRB : 3320/368 (Archidiocèse de Buja/EURO) Swift Code : BRBUBIBI