60 ans de relations diplomatiques entre le Saint Siège et l’Etat du Burundi: quid des réalisations?
Date de publication: 17/02/20231012 Vues Publié par : NIBITANGA Michel
Le Nonce Apostolique au Burundi, S.E Mgr Dieudonné Datonou, a estimé que les 60 ans de relations diplomatiques sont: «60 ans de solidarité en faveur des plus démunis, 60 ans de consolidation de la paix et de promotion de la fraternité», et que des imperfections observées ne devraient pas être de nature à oblitérer ce qui a été construit de grand et de beau

À l’occasion de la commémoration du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Saint Siege et la République du Burundi et de la création de la Nonciature Apostolique au Burundi, le Vendredi 10 Février 2023, la Nonciature Apostolique au Burundi, conjointement avec le Ministère Burundais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ont organisé célébration festive sous le thème de l'anniversaire: «Soixante ans de valeurs et de vision partagée».

Trois événements principaux ont marqué cette date de commémoration: une conférence-débat (dans laquelle seront spécialement mis en lumière des liens particuliers qui unissent les deux entités), la célébration Eucharistique, et une agape fraternelle, au cours de laquelle des hymnes nationales ont retenti et un chant de l’anniversaire présenté  par une chorale de la Nonciature.


Lecture rétrospective des relations diplomatiques Burundo-Vaticanes

La conférence-débat a été animée par deux hautes personnalités, toutes burundaises, reconnues pour leur expérience, l’un dans le domaine de coopération internationale, S.E Ambassadeur Laurent Kavakure, ancien Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et l’autre sur l’histoire de l’Eglise Catholique du Burundi, Frère Emmanuel Ntakarutimana, ancien Directeur du Bureau d'Evangélisation et Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH).

S.E Ambassadeur Laurent Kavakure a présenté sa conférence sur la lecture rétrospective de la présence de l’Eglise Catholique au Burundi, donc les valeurs et la vision partagée par les deux Etats sous l’angle historique. Sa présentation s’intitule: «Historique des relations entre le Burundi et le Saint Siège.»


Au premier abord, il a présenté l’Eglise Catholique comme une vieille institution alliée au pouvoir depuis l’époque coloniale, insistant sur le rôle de médiateurs des premiers Missionnaires de notre Dame d’Afrique, connus sous le nom de «Pères Blancs Missionnaires d’Afrique», par leur arrivée au Burundi et dans la «traitée de Kiganda» pour que les guerres de conquête coloniale prennent fin, de l’érection de la Nonciature apostolique au Burundi.

Il a aussi parlé des violations graves des droits de l’Homme subies par les fidèles de l’Eglise pendant la première République du Président Michel Micombero (des prêtres et des religieux victimes), et surtout de la persécution de l’Eglise pendant la deuxième République, sous l’égide du Président Jean Baptiste Bagaza, qui a même tenté fermer l’Eglise au Burundi, sans oublier l’assassinat, en date du 29 Décembre 2003, du Nonce Apostolique du nom de S.E Mgr Michael Aidan Courtney, un évêque de nationalité Irlandaise assassiné dans la localité de Minago, par des groupes à mains armées, jusqu’ici non encore identifiés.

Ce conférencier a continué sa présentation sur la normalisation des relations diplomatiques avec le Saint Siège depuis la troisième République, à l’ère du Président Pierre Buyoya, jusqu’à nos jours, sans oublier des visites bilatérales des différents chefs d’états qui se sont succédés au pouvoir et l’accueil au Burundi, en Septembre 1990, de Sa sainteté le pape Jean Paul-II.

Il a signalé le rayonnement fructueux observé depuis la fin de la guerre civile au Burundi, insistant sur la visite fructueuse de l’Ex-Président de la République, Feu S.E Pierre Nkurunziza pour la signature de l’accord-cadre entre le Saint Siège et le Burundi, le 06 Novembre 2012, le second chef d’Etat Burundais reçu au Vatican après le roi Mwambutsa, en Décembre 1962.

Il a signalé que le Burundi est devenu le 3ème état africain à signer l’accord cadre avec le Saint Siège, après le Gabon et le Mozambique, et le 44ème pays au niveau mondial (sans parler des visites, des passages et des contacts au niveau ministériel).

Dans l’actualité, il a évoqué la nomination du nouveau Nonce Apostolique au Burundi, S.E Mgr Dieudonné Datonou, en date du 07 Octobre 2021, et de son accréditation au Burundi (présentation de la lettre d’accréditation en date du 1er Février 2022), et enfin de la visite du Président actuel de la République, S.E Evariste Ndayishimiye.

Et d’assurer pour conclure: «Depuis 60 ans, les Relations entre le Saint Siège et l’Etat du Burundi sont au beau-fixe; les valeurs et la vision sont partagées dans le fond, des valeurs de paix et de fraternité que professe l’Evangile, bien que certains régimes les ont bafoués sérieusement!»


Quant à Frère Emmanuel Ntakarutimana, il a présenté sa conférence en mettant un accent surtout sur les réalisations fructueuses de l’Eglise Catholique durant cette période de 60 ans, afin que l’opinion soit désillusionnée de la situation pouvant paraître, à tort, comme négative, alors qu’il n’en est pas le cas. Il a dit: «Même ceux qui font la critique ont été instruits par cette même Eglise.»

En effet, il a partagé quelques réflexions sur trois points: L’Église Catholique sur le terrain du développement intégral au Burundi, le temps d’épreuves et de purification sous les coups de la deuxième République, la prise en compte (en collaboration avec des institutions spécialisées de l’Etat et d’autres partenaires) de la question de la gestion des mémoires pour ouvrir les voies à la réconciliation, en ayant en conscience des situations graves qu’il y a eu dans ce pays, avec des blessures profondes au niveau des cœurs et au niveau des mémoires.

Il a assuré que le travail d’Évangélisation qu’il y a eu durant cette période de 60 ans, passait aussi par le développement intégral de la personne humaine. S’il y a eu des manquements durant la période coloniale, pour lui, l’évangélisation à l’époque coloniale s’est heurtée aux avatars et aux difficultés identitaires qu’il y avait eu.

Il a indiqué qu’avec cette Évangélisation, que ce soit à ses débuts ou pendant les périodes quoi ont suivi, on trouve que l’Eglise s’est impliquée dans ce développement. Il a donné quelques exemples de secteurs de développement du pays, en signalant que c’est par cette Eglise que l’éducation de base a pu être assurée, sans négliger l’éducation non formelle connue sous la désignation de «Yaga Mukama» pour assurer l’alphabétisation les enfants non scolarisés et ainsi lutter contre l’ignorance.

Dans le cadre de la formation parascolaire, l’église s’est impliquée en alimentant les centres de formation rurale professionnelle et artisanale en vue de l’acquisition d’habiletés spécifiques comme facteur de valorisation de l’exploitation et de la production dans le secteur du développement rural. On se souviendra des foyers sociaux à travers tout le pays pour la promotion de la fille et de la femme burundaise. Aussi, des questions sanitaires et de promotion au développement pour avoir une incidence sur la protection de l’enfance.

Dans le secteur de l’Enseignement Primaire et Secondaire, des écoles furent déployées dans les diocèses et paroisses du pays, et c’est dans ce secteur que l’Eglise Catholique s’est impliquée aux différents niveaux de l’Enseignement. L’on notera ici des Ecoles sous convention catholique, pour ne pas se limiter seulement aux Séminaires. De même, des centres de santé et des hôpitaux ont été construites.

Ces points de réflexion ont été enrichis par les questions-débats des participants, dont une attention particulière qui mérite un certain soulignement est celle qui se rapporte à l’intervention de S.E Mgr Stanislas Kaburungu, Évêque émérite de Ngozi, pris par la plupart pour une Bibliothèque intellectuelle de l’Eglise du Burundi, compte tenu de ce qu’il connaît d’elle.

Il a interpellé la conscience des participants de se souvenir que le développement du pays a été opéré, non pas seulement par le Gouvernement, mais également et dans une mesure large par l’Eglise. Il a rehaussé le débat par ces mots: «Presque toutes les premières écoles sont le fruit de l’Eglise Catholique; c’est l’église qui a formé les leaders intellectuels de l’époque de l’indépendance; c’est l’Eglise qui a préparé l’indépendance du Burundi».


Des relations profondément dépendante de la bienveillance des Burundais vis-à-vis de l'Eglise

Dans les discours de circonstance, le Président de la République du Burundi, S.E Evariste Ndayishimiye, au nom de la Nation, a indiqué que le peuple burundais a toujours manifesté avec évidence un sentiment bienveillant vis-à-vis de l’Eglise Catholique.

Il a ajouté que, par ailleurs, la genèse des relations diplomatiques qui se célébraient en ce jour, et qui remontent du lendemain de l’indépendance du Burundi, est la manifestation de cette intérêt traduit à travers la visite du roi Mwambutsa-IV Bangiricenge au Vatican, en Décembre 1962, sous l’invitation du St Pape Jean-XXIII. Il a signalé qu’en moins de deux mois de cette visite, les relations se sont par la suite matérialisées par la création de la Nonciature Apostolique au Burundi, le 11 Février 1963.

Il a poursuivi: «Les relations entre le Burundi et le Vatican ont toujours été entretenues par des visites mutuelles, notamment des visites des chefs d’Etat burundais au Vatican, y compris ma visite au mois de mars 2022, et nous gardons un souvenir ému de la visite historique du pape Jean Paul-II effectuée au Burundi du 07 au 09 Septembre 1990, et nous attendons avec patience celle du Pape François promise pour cette année.»

Il a par ailleurs réitéré la volonté politique d’engager des enquêtes sérieuses, par la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) sur l’assassinat du Nonce Apostolique de S.E Mgr Michael Aidan Courtney, et soutenir la Nonciature dans l’édification d’un mémorial pour honorer et garder l’héritage de cet illustre disparu qui avait sacrifié sa vie pour la paix dans ce pays. Il a aussi rappelé un projet proposé par l’Eglise, consistant à la construction d’une Basilique au sanctuaire Marial de Mugera pour faciliter la commémoration de la consécration du Burundi à la Vierge Marie.

Du côté de la représentation du Saint Siège, le Nonce Apostolique a salué l’engagement franc de l’Etat du Burundi dans les préparatifs de cet anniversaire, et a exprimé sa gratitude pour le haut niveau de sa représentation à cette cérémonie, ce qui, selon lui, reflète éloquemment l’excellence des relations entre ce pays et le Saint Siège.

Il a déclaré que les 60 ans de relations diplomatiques entre le Burundi et le Saint Siège et de création de la Nonciature apostolique en ce pays se sont donc: «60 ans de solidarité promue en faveur des plus démunis, 60 ans d’efforts en vue de la consolidation de la paix en ce pays et dans la région, 60 ans de protection de la vie et de promotion d’une fraternité à toute épreuve.» Qu’il y ait eu des imperfections, il a rassuré qu’elles ne devraient pas être de nature à oblitérer ce qui a été construit de grand et de beau.


Les festivités se sont clôturées sur une veillée somptueuse d’échange d’un verre de fraternité à la Nonciature sis à Rohero, au cours de laquelle il y a d’ailleurs eu inauguration d’un musée de la Nonciature et exposition des objets symboliques des relations diplomatiques entre le Saint Siège et La République du Burundi.

Michel Nibitanga, CEDICOM

Commentaires
Recherche
Horaire des Messes
I. VICARIAT DE SAINT MICHEL
1. PAROISSE CATHÉDRALE REGINA MUNDI
A. Messes
Samedi : 17h00 (en Français)
Dimanche : 6h00 (en Kirundi),  7h00 (en Kirundi),  8h15 (en Français),  10h00 (en Kirundi),  12h00 (parfois, possibilité d'une messe circonstancielle, en Kirundi), 17h00 (en Français)
B. Adoration
Mardi : toute la journée, à la Chapelle
Jeudi : toute la journée, à la Chapelle
Samedi : 6h45 à 8h00
2. PAROISSE SAINT MICHEL
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 06h15, 08h00, 10h00, 12h00 Kiswahili, 17h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
3. PAROISSE BUYENZI
A. Messes
6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h30 (en Kirundi), 16h30 (en Kirundi)
B. Adoration
Mercredi : 17h30
4. PAROISSE KANYOSHA
A. Messes
6h00, 7h30, 9h00, 10h30 et 16h
B. Adoration
Jeudi : 18h00
Dimanche : 13h00 à 16h00
Premier vendredi du mois : toute la journée
5. PAROISSE KININDO
A. Messes
6h00, 7h30, 8h45, 10h30, 17h30
B. Adoration
Jeudi, toute la journée
6. PAROISSE MUSAGA
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h10, 08h00, 10h30, 16h30
B. Adoration
Mardi : 12h00 à 16h00
Jeudi : 15h00 à 16h00
Vendredi : 12h00 à 14h00
7. PAROISSE NYAKABIGA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 17h00 (en Kirundi)
B. Adoration
Du lundi à vendredi : 7h00 à 16h45
8. PAROISSE RUZIBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 16h30
B. Adoration
Jeudi 15h et le 1er vendredi du mois
9. PAROISSE MUTANGA SUD
A. Messes
6h15, 08h15, 10h30, 17h00
Campus Mutanga : messe à 11h (en kirundi et en français alternativement)
B. Adoration
Mardi : toute la journée après la messe de 6h00
II. VICARIAT DE GIHOSHA
1. PAROISSE GIHOSHA
Messes de la semaine
Lundi - Samedi : 06h30
Dimanche : 6h00, 10h30, 16h00 ( en Kirundi) 08h15 en Français
Lundi à 18h00, messe en Français, suivie de l'adoration, jusqu'à 19h00.
Vendredi : Adoration à 17h30, suivie de l'Eucharistie en Français, à 18h30
2. PAROISSE BUTERERE
A. Messes
6h00, 8h00, 10h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : 15h00 à 17h15
Samedi : 5h30 à 6h20
3. PAROISSE GATUMBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : 7h00 à 8h00
Deuxième lundi du mois : 17h30 à 19h00
4. PAROISSE KAMENGE
Messes
6h, 7h30, 9h00 (swahili),10h30,16h30
Gatunguru : 9h30
Nyabagere : 9h30
Muberure : 8h00, 10h00
Nyambuye : 8h00, 10h00
Gishingano : 8h00, 10h00
Buhayira : 9h30
Mbirira : 8h00
Adoration à la Paroisse
Jeudi 16h30 un jour par mois
5. PAROISSE KINAMA
A. Messes
06h00 (en Kirundi), 08h00(en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 16h00 (en Kirundi)
Gahahe-Carama (en Kirundi) : 07h00 et 09h30
Gasenyi (en Kirundi) : 09h00
B. Adoration
Lundi à samedi de 7h00 à 19h00
6. PAROISSE NGAGARA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00, 08h00, 10h00, 17h00
B. Adoration
Jeudi : 17h00 à 17h30
AUMONERIES ET CHAPELLES
1. PAROISSE CHRIST-ROI (AUMONERIE MILITAIRE)
A. Messes
8h15, 10h30
B. Adoration
-
2. AUMONERIE DE LA POLICE
A. Messes
API : 7h30 et 10h30
Socarti : 7h30, 10h30
Ex ENAPO : 8H30
1er GMIR (Buyenzi) : 10h30
2ème GMIR (Kanyosha) : 10h30
Socarti : Adoration, 1er mercredi du mois
3. CENTRE JEUNES KAMENGE
Messe
10h30 en français
4. SANCTUAIRE MONT SION GIKUNGU
Messes
6h00, 8h00,10h00 et 16h00
Adoration
Lundi à vendredi à partir de 7h00 jusqu'à 21h30
Dimanche de 13h00 à 18h00
4. PETIT SEMINAIRE KANYOSHA
Messe
Messe des séminaristes : 6h45
1ère Messe des fidèles : 8h30
2ème Messe des fidèles : 10h15
Adoration
Adoration du Saint Sacrement par les séminaristes et autres fidèles qui veulent : Dimanche à 18h15 à 19h00
III. VICARIAT DE BUHONGA
1. PAROISSE BUHONGA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 8h30
Jeudi de la troisième semaine du mois : toute la journée
2. PAROISSE JENDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche, 7h45, 10h00, 16h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée après la messe de 7h15
3. PAROISSE KARINZI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Du lundi au samedi : 6h00 à 6h30
4. PAROISSE MAGARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Dimanche : 7h00 à 7h30
5. PAROISSE MATARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 15h00
6. PAROISSE MAYUYU
A. Messes
8h00, 11h00
B. Adoration
Vendredi : 8h00 à 17h00
7. PAROISSE MUBIMBI
A. Messe
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00 à 10h00
8. PAROISSE MUTUMBA
Messes
7h30 et 10h00
Adoration
Jeudi à 14h00 sauf le 1er vendredi du mois (7h30)
9. PAROISSE RUGAZI
A. Messes
7h30, 10h30
Jeudi : 15h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
10. PAROISSE RUSHUBI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
11. PAROISSE RUTONGO
A. Messes
7h30; 10h00
B. Adoration
-
IV. VICARIAT DE MURAMVYA
1. PAROISSE BUKEYE
A. Messes
Samedi : 16h00
Dimanche : 6h00 , 7h40, 9h30, 11h30
B. Adoration
Jeudi : 7h10 à 19h00
2. PAROISSE BUKWAVU
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 14h00 à 15h00
3. PAROISSE BUZIRACANDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
Mercredi : 17h30 (Messe en Français)
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5.PAROISSE GASURA
4. PAROISSE KIGANDA
A. Messes
Samedi : 11h00
 Lycee: 16h00
Dimanche : 7h00, 9h00, 11h00
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5. PAROISSE KIVOGA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 12h30
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
6. PAROISSE MUNANIRA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h15, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 18h00
Premier vendredi du mois : 7h30 à 12h00
7. PAROISSE MURAMVYA
A. Messes
7h00, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
8. PAROISSE RYARUSERA
A. Messes
8h00, 10h15
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
Parole de Dieu
Avez-vous une question?
Faire un Don
Tweets de CEDICOM
Tweets du Pape
Posts de CEDICOM
193 Visiteurs en ligne
Centre Diocésain de Communication CEDICOM
Nos contacts
Bld Patrice Lumumba, 21, Bujumbura, Burundi
+257 22 22 05 00
+257 65 19 52 50
B.P. 690 BUJUMBURA BURUNDI
cedicom.buja@gmail.com
Inscription à la newsletter
Posez une question
©2023. CEDICOM Archidiocèse de Bujumbura Designed by : DS COMPANY
Faites un don au Diocèse* Caritas pour les vulnérables* Formation des Séminaristes et des catéchistes* Construction des Eglises dans les Succursales* Soutien aux prétresModalités de donationTransfert sur un compte de l'ArchidiocèseEn francs burundais : Interbank Burundi : 701-02790-0152(Diocèse de Bujumbura)En Dollar américain : BRB : 3302/493 (Archidiocèse BUJA/USD) Swift Code : BRBUBIBIEn Euro : BRB : 3320/368 (Archidiocèse de Buja/EURO) Swift Code : BRBUBIBI