"Vos Estis Lux Mundi"
Date de publication: 10/5/20192162 Vues Publié par : NIBITANGA Michel
Le Pape François met à jour des procédures visant à prévenir et à contrer les crimes qui trahissent la confiance des fidÚles, à adopter au niveau universel

LETTRE APOSTOLIQUE 
EN FORME DE « MOTU PROPRIO »

DU SOUVERAIN PONTIFE 
FRANÇOIS

VOS ESTIS LUX MUNDI

 

« Vous ĂȘtes la lumiĂšre du monde. Une ville situĂ©e sur une montagne ne peut ĂȘtre cachĂ©e Â» (Mt 5, 14). Notre Seigneur JĂ©sus Christ appelle chaque fidĂšle Ă  ĂȘtre un exemple lumineux de vertu, d'intĂ©gritĂ© et de saintetĂ©. Nous sommes tous, en effet, appelĂ©s Ă  donner un tĂ©moignage concret de la foi au Christ dans notre vie et, en particulier, dans notre relation avec le prochain.

Les crimes d'abus sexuel offensent Notre Seigneur, causent des dommages physiques, psychologiques et spirituels aux victimes et portent atteinte Ă  la communautĂ© des fidĂšles. Pour que ces phĂ©nomĂšnes, sous toutes leurs formes, ne se reproduisent plus, il faut une conversion continue et profonde des coeurs, attestĂ©e par des actions concrĂštes et efficaces qui impliquent chacun dans l'Eglise, si bien que la saintetĂ© personnelle et l'engagement moral puissent contribuer Ă  promouvoir la pleine crĂ©dibilitĂ© de l'annonce Ă©vangĂ©lique et l'efficacitĂ© de la mission de l'Eglise. Cela ne devient possible qu'avec la grĂące de l'Esprit Saint rĂ©pandu dans les coeurs, car nous devons toujours nous rappeler des paroles de JĂ©sus : « En dehors de moi vous ne pouvez rien faire Â» (Jn 15, 5). MĂȘme si beaucoup a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait, nous devons continuer Ă  apprendre des amĂšres leçons du passĂ©, pour regarder avec espĂ©rance vers l'avenir.

Cette responsabilitĂ© retombe, avant tout, sur les successeurs des ApĂŽtres, prĂ©posĂ©s par Dieu Ă  la conduite pastorale de son Peuple, et exige leur engagement Ă  suivre de prĂšs les traces du Divin MaĂźtre. En raison de leur ministĂšre, en effet, ils dirigent « les Églises particuliĂšres qui leur sont confiĂ©es, comme vicaires et lĂ©gats du Christ, par leurs conseils, leurs encouragements, leurs exemples, mais aussi par leur autoritĂ© et par l'exercice du pouvoir sacrĂ©, dont l'usage cependant ne leur appartient qu'en vue de l'Ă©dification en vĂ©ritĂ© et en saintetĂ© de leur troupeau, se souvenant que celui qui est le plus grand doit se faire le plus petit, et celui qui commande, le serviteur » (Conc. -cum. Vat. II, Const. Lumen gentium n. 27). Tout ce qui, de maniĂšre plus impĂ©rieuse, regarde les successeurs des ApĂŽtres concerne aussi tous ceux qui de diverses maniĂšres assument des ministĂšres dans l'Eglise, professent les conseils Ă©vangĂ©liques ou sont appelĂ©s Ă  servir le Peuple chrĂ©tien. Par consĂ©quent, il est bien que soient adoptĂ©es au niveau universel des procĂ©dures visant Ă  prĂ©venir et Ă  contrer ces crimes qui trahissent la confiance des fidĂšles.

Je désire que cet engagement soit mis en oeuvre de façon pleinement ecclésiale, et soit donc une expression de la communion qui nous tient unis, dans une écoute réciproque et ouverte aux contributions de ceux qui ont à coeur ce processus de conversion.

Par conséquent, je dispose :

TITRE I

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Art.1. Domaine d'application

§1. Les présentes normes s'appliquent en cas de signalements relatifs à des clercs ou à des membres d'Instituts de vie consacrée ou de Sociétés de vie apostolique, et concernant :

a) les délits contre le sixiÚme commandement du Décalogue consistant à :

i. contraindre quelqu'un, avec violence ou menace ou par abus d'autorité, à accomplir ou subir des actes sexuels ;

ii. accomplir des actes sexuels avec un mineur ou avec une personne vulnérable ;

iii. produire, exhiber, dĂ©tenir ou distribuer, mĂȘme par voie informatique, du matĂ©riel pĂ©dopornographique, ainsi que recruter ou inciter un mineur ou une personne vulnĂ©rable Ă  participer Ă  des exhibitions pornographiques ;

b) les comportements dont se rendent auteurs les sujets dont il est question Ă  l'article 6 consistant en des actions ou omissions directes visant Ă  interfĂ©rer ou Ă©luder des enquĂȘtes civiles ou des enquĂȘtes canoniques, administratives ou pĂ©nales ouvertes Ă  l'encontre d'un clerc ou d'un religieux pour des dĂ©lits mentionnĂ©s Ă  la lettre a) du prĂ©sent paragraphe.

§2. Dans les présentes normes, on entend par :

a) « mineur Â» : toute personne ĂągĂ©e de moins de dix-huit ans ou Ă©quiparĂ©e comme telle par la loi ;

b) « personne vulnĂ©rable Â» : toute personne se trouvant dans un Ă©tat d'infirmitĂ©, de dĂ©ficience physique ou psychique, ou de privation de libertĂ© personnelle qui, de fait, limite, mĂȘme occasionnellement, sa capacitĂ© de comprĂ©hension ou de volontĂ©, ou en tout cas de rĂ©sistance Ă  l'offense ;

c) « matĂ©riel pĂ©dopornographique Â» : toute reprĂ©sentation, indĂ©pendamment du moyen utilisĂ©, d'un mineur impliquĂ© dans une activitĂ© sexuelle explicite, rĂ©elle ou simulĂ©e, et toute reprĂ©sentation d'organes sexuels de mineurs Ă  des fins principalement sexuelles.

Art.2. Réception des signalements et protection des données

§ 1. Tenant compte des indications Ă©ventuellement adoptĂ©es par les ConfĂ©rences Ă©piscopales, par les Synodes des EvĂȘques des Eglises Patriarcales et des Eglises ArchiĂ©piscopales Majeures ou par les Conseils des HiĂ©rarques des Eglises MĂ©tropolitaines sui iuris respectifs, les DiocĂšses ou les Eparchies doivent mettre en place, individuellement ou ensemble, dans le dĂ©lai d'un an Ă  partir de l'entrĂ©e en vigueur des prĂ©sentes normes, un ou plusieurs dispositifs stables et facilement accessibles au public pour permettre de prĂ©senter des signalements, notamment Ă  travers l'institution d'un bureau ecclĂ©siastique appropriĂ©. Les DiocĂšses et les Eparchies informeront le ReprĂ©sentant pontifical de l'instauration desdits dispositifs.

§2. Les informations visées au présent article sont protégées et traitées de façon à en garantir la sécurité, l'intégrité et la confidentialité au sens des canons 471, 2° CIC et 244 §2, 2° CCEO.

§3. Restant sauves les dispositions de l'article 3 §3, l'Ordinaire qui a reçu le signalement le transmet sans dĂ©lai Ă  l'Ordinaire du lieu oĂč les faits se seraient produits, ainsi qu'Ă  l'Ordinaire propre de la personne signalĂ©e, lesquels procĂšdent conformĂ©ment aux normes du droit, selon ce qui est prĂ©vu pour le cas spĂ©cifique.

§4. Aux fins du présent titre, les Eparchies sont équiparées aux DiocÚses, et le Hiérarque est équiparé à l'Ordinaire.

Art.3. Signalement

§ 1. Etant saufs les cas prĂ©vus aux canons 1548 § 2 CIC et 1229 § 2 CCEO, chaque fois qu'un clerc ou qu'un membre d'un Institut de vie consacrĂ©e ou d'une SociĂ©tĂ© de vie apostolique a connaissance d'une information sur des faits visĂ©s Ă  l'article 1, ou des raisons fondĂ©es de penser qu'a Ă©tĂ© commis l'un de ces faits, il a l'obligation de le signaler sans dĂ©lai Ă  l'Ordinaire du lieu oĂč se seraient produits les faits, ou Ă  un autre Ordinaire parmi ceux dont il est question aux canons 134 CIC et 984 CCEO, Ă©tant sauves les dispositions du §3 du prĂ©sent article.

§2. Toute personne peut présenter un signalement relatif aux comportements dont il est question à l'article 1, en se prévalant des modalités établies à l'article précédent, ou de n'importe quelle autre maniÚre appropriée.

§3. Quand le signalement concerne l'une des personnes visĂ©es Ă  l'article 6, il est adressĂ© Ă  l'AutoritĂ© dĂ©terminĂ©e aux termes des articles 8 et 9. Le signalement peut toujours ĂȘtre adressĂ© au Saint-SiĂšge, directement ou par l'intermĂ©diaire du ReprĂ©sentant pontifical.

§4. Le signalement doit contenir des Ă©lĂ©ments les plus circonstanciĂ©s possible, comme des indications de temps et de lieu des faits, la dĂ©signation de personnes impliquĂ©es ou informĂ©es, ainsi que toute autre Ă©lĂ©ment de circonstance pouvant ĂȘtre utile pour assurer une Ă©valuation prĂ©cise des faits.

§5. Les informations peuvent aussi ĂȘtre acquises ex officio.

Art.4. Protection de qui présente le signalement

§1. Le fait d'effectuer un signalement selon l'article 3 ne constitue pas une violation de l'obligation de confidentialité

§2. Restant sauves les dispositions du canon 1390 CIC et des canons 1452 et 1454 CCEO, tous prĂ©judices, rĂ©torsions ou discriminations pour le fait d'avoir prĂ©sentĂ© un signalement sont interdits et peuvent ĂȘtre assimilĂ©s aux comportements dont il est question Ă  l'article 1 §1, lettre b).

§3. Aucune personne qui effectue un signalement ne peut se voir imposer une contrainte au silence sur le contenu de celui-ci.

Art.5. Soin des personnes

§1. Les Autorités ecclésiastiques s'engagent en faveur de ceux qui affirment avoir été offensés, afin qu'ils soient traités ainsi que leurs familles, avec dignité et respect. Elles leur offrent, en particulier :

a) un accueil, une écoute et un accompagnement, également à travers des services spécifiques ;

b) une assistance spirituelle ;

c) une assistance médicale, thérapeutique et psychologique, selon le cas spécifique.

§2. L'image et la sphĂšre privĂ©e des personnes concernĂ©es, ainsi que la confidentialitĂ© des donnĂ©es personnelles, doivent ĂȘtre protĂ©gĂ©es.

TITRE II

DISPOSITIONS CONCERNANT LES EVÊQUES,
ET ÉQUIPARÉS

Art.6. Domaine subjectif d'application

Les normes procédurales du présent titre s'appliquent aux cas de comportements visés à l'article 1, dont se rendent auteurs :

a) des Cardinaux, Patriarches, EvĂȘques et LĂ©gats du Pontife romain ;

b) des clercs qui sont ou ont Ă©tĂ© prĂ©posĂ©s Ă  la conduite pastorale d'une Eglise particuliĂšre ou d'une entitĂ© assimilĂ©e, latine ou orientale, y compris d'Ordinariats personnels, pour les faits commis durante munere ;

c) des clercs qui sont ou ont Ă©tĂ© prĂ©posĂ©s Ă  la conduite pastorale d'une PrĂ©lature personnelle, pour les faits commis durante munere ;

d) des personnes qui sont ou ont Ă©tĂ© ModĂ©rateurs suprĂȘmes d'Instituts de vie consacrĂ©e ou de SociĂ©tĂ©s de vie apostolique de droit pontifical, ainsi que de MonastĂšres sui iuris, pour les faits commis durante munere.

Art.7. DicastÚre compétent

§1. Aux fins du prĂ©sent titre, on entend par « DicastĂšre compĂ©tent Â» la CongrĂ©gation pour la Doctrine de la Foi, pour ce qui concerne les dĂ©lits qui lui sont rĂ©servĂ©s par les normes en vigueur, et, dans tous les autres cas et selon leur compĂ©tence respective en vertu des rĂšgles propres Ă  la Curie Romaine :

- La Congrégation pour les Eglises Orientales ;

- La CongrĂ©gation pour les EvĂȘques ;

- La Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples ;

- La Congrégation pour le Clergé ;

- La Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique.

§2. Afin d'assurer la meilleure coordination, le DicastĂšre compĂ©tent informe la SecrĂ©tairerie d'Etat et les autres DicastĂšres directement intĂ©ressĂ©s du signalement et de l'issue de l'enquĂȘte.

§3. Les communications entre le Métropolite et le Saint-SiÚge, dont il est question au présent titre, s'effectuent par l'intermédiaire du Représentant pontifical.

Art.8. ProcĂ©dure applicable en cas de signalement portant sur un EvĂȘque de l'Eglise latine

§1. L'Autorité qui reçoit un signalement le transmet soit au Saint-SiÚge soit au Métropolite de la Province ecclésiastique dans laquelle la personne signalée a son domicile.

§2. Si le signalement porte sur le MĂ©tropolite ou lorsque le SiĂšge MĂ©tropolitain est vacant, le signalement est transmis au Saint-SiĂšge, ainsi qu'Ă  l'EvĂȘque suffragant le plus ancien en terme de promotion, auquel s'appliquent alors les dispositions ci-aprĂšs relatives au MĂ©tropolite.

§3. Dans le cas oĂč le signalement porte sur un LĂ©gat pontifical, il est transmis directement Ă  la SecrĂ©tairerie d'Etat.

Art.9. ProcĂ©dure applicable Ă  l'Ă©gard des EvĂȘques des Eglises Orientales

§1. Dans le cas oĂč le signalement porte sur un EvĂȘque d'une Eglise Patriarcale, ArchiĂ©piscopale Majeure ou MĂ©tropolitaine sui iuris, il est transmis au Patriarche, ArchevĂȘque Majeur ou MĂ©tropolite de l'Eglise sui iuris respectif.

§2. Dans le cas oĂč le signalement porte sur un MĂ©tropolite d'une Eglise Patriarcale ou ArchiĂ©piscopale Majeure, qui exerce son office sur le territoire de ces Eglises, il est transmis au Patriarche ou ArchevĂȘque Majeur respectif.

§3. Dans les cas qui précÚdent, l'Autorité qui a reçu le signalement le transmet aussi au Saint-SiÚge.

§4. Dans le cas oĂč la personne signalĂ©e est un EvĂȘque ou un MĂ©tropolite hors du territoire de l'Eglise Patriarcale, ArchiĂ©piscopale Majeure ou MĂ©tropolitaine sui iuris, le signalement est adressĂ© au Saint-SiĂšge.

§5. Dans le cas oĂč le signalement concerne un Patriarche, un ArchevĂȘque Majeur, un MĂ©tropolite d'une Eglise sui iuris ou un EvĂȘque des autres Eglises Orientales sui iuris, il est transmis au Saint-SiĂšge.

§6. Les dispositions ci-aprÚs relatives au Métropolite s'appliquent à l'Autorité ecclésiastique à qui est transmis le signalement en vertu du présent article.

Art.10. Devoirs initiaux du MĂ©tropolite

§1. A moins que le signalement ne soit manifestement infondĂ©, le MĂ©tropolite demande sans dĂ©lai au DicastĂšre compĂ©tent la charge d'ouvrir une enquĂȘte. Si le MĂ©tropolite juge le signalement manifestement infondĂ©, il en informe le ReprĂ©sentant pontifical.

§2. Le DicastÚre procÚde sans délai, et quoiqu'il en soit, dans les trente jours de la réception du premier signalement de la part du Représentant pontifical ou de la demande de prise en charge de la part du Métropolite, en fournissant les instructions nécessaires sur la maniÚre de procéder dans le cas concret.

Art.11. Transmission de la charge de l'enquĂȘte Ă  une personne autre que le MĂ©tropolite

§.1 Dans le cas oĂč le DicastĂšre compĂ©tent juge opportun de confier l'enquĂȘte Ă  une personne autre que le MĂ©tropolite, celui-ci doit en ĂȘtre informĂ©. Le MĂ©tropolite remet toutes les informations et les documents importants Ă  la personne chargĂ©e par le DicastĂšre.

§2. Dans le cas visĂ© au paragraphe prĂ©cĂ©dent, les dispositions ci-aprĂšs relatives au MĂ©tropolite s'appliquent Ă  la personne chargĂ©e de conduire l'enquĂȘte.

Art.12. DĂ©roulement de l'enquĂȘte

§1. Le MĂ©tropolite, une fois reçue la charge d'enquĂȘter de la part du DicastĂšre compĂ©tent, et dans le respect des instructions reçues, personnellement ou par l'intermĂ©diaire d'une ou de plusieurs personnes idoines :

a) recueille les informations pertinentes concernant les faits ;

b) accĂšde aux informations et aux documents nĂ©cessaires aux fins de l'enquĂȘte dĂ©tenus dans les archives des bureaux ecclĂ©siastiques ;

c) obtient la collaboration des autres Ordinaires ou Hiérarques, lorsque cela est nécessaire ;

d) demande des informations aux personnes et aux institutions, Ă©galement civiles, qui sont en mesure de fournir des Ă©lĂ©ments utiles pour l'enquĂȘte.

§2. S'il s'avÚre nécessaire d'entendre un mineur ou une personne vulnérable, le Métropolite adopte les modalités adéquates, qui tiennent compte de leur état.

§3. S'il existe des motifs raisonnables de considĂ©rer que des informations ou des documents concernant l'enquĂȘte pourraient ĂȘtre soustraits ou dĂ©truits, le MĂ©tropolite prend les mesures nĂ©cessaires pour leur conservation.

§4. MĂȘme quand il fait appel Ă  d'autres personnes, le MĂ©tropolite reste, quoiqu'il en soit, responsable de la direction et du dĂ©roulement de l'enquĂȘte, ainsi que de la stricte exĂ©cution des instructions dont il est question Ă  l'article 10 §2.

§5. Le Métropolite est assisté d'un notaire choisi librement selon les rÚgles des canons 483 §2 CIC et 253 §2 CCEO.

§6. Le MĂ©tropolite est tenu d'agir avec impartialitĂ© et sans conflits d'intĂ©rĂȘts. Au cas oĂč il estime se trouver en conflit d'intĂ©rĂȘt ou ne pas ĂȘtre en mesure de maintenir la nĂ©cessaire impartialitĂ© pour garantir l'intĂ©gritĂ© de l'enquĂȘte, il a l'obligation de s'abstenir et de signaler la circonstance au DicastĂšre compĂ©tent.

§7. La prĂ©somption d'innocence est reconnue Ă  la personne qui fait l'objet de l'enquĂȘte.

§8. Au cas oĂč le DicastĂšre compĂ©tent le requiert, le MĂ©tropolite informe la personne de l'enquĂȘte Ă  sa charge, l'entend sur les faits et l'invite Ă  prĂ©senter un mĂ©moire de dĂ©fense. Dans ce cas, la personne qui fait l'objet de l'enquĂȘte peut avoir recours Ă  un avocat.

§9. Tous les trente jours, le MĂ©tropolite transmet au DicastĂšre compĂ©tent une note informative sur l'Ă©tat de l'enquĂȘte.

Art.13. Implication de personnes qualifiées

§1. En conformitĂ© avec les Ă©ventuelles directives de la ConfĂ©rence Episcopale, du Synode des EvĂȘques ou du Conseil des HiĂ©rarques sur la façon de collaborer dans les enquĂȘtes, le MĂ©tropolite, les EvĂȘques de la Province respective, individuellement ou ensemble, peuvent Ă©tablir des listes de personnes qualifiĂ©es parmi lesquelles le MĂ©tropolite peut choisir les plus idoines pour l'assister dans l'enquĂȘte, selon les nĂ©cessitĂ©s du cas et en tenant compte, en particulier, de la coopĂ©ration qui peut ĂȘtre offerte par les laĂŻcs aux termes des canons 228 CIC et 408 CCEO.

§2. Le Métropolite est, quoiqu'il en soit, libre de choisir d'autres personnes également qualifiées.

§3. Toute personne qui assiste le MĂ©tropolite dans l'enquĂȘte est tenue d'agir avec impartialitĂ© et sans conflits d'intĂ©rĂȘts. Au cas oĂč elle estime se trouver en conflit d'intĂ©rĂȘts ou ne pas ĂȘtre en mesure de maintenir la nĂ©cessaire impartialitĂ© pour garantir l'intĂ©gritĂ© de l'enquĂȘte, elle est obligĂ©e de s'abstenir et de signaler la circonstance au MĂ©tropolite.

§4. Les personnes qui assistent le MĂ©tropolite prĂȘtent serment d'accomplir leur charge convenablement et loyalement.

Art.14. DurĂ©e de l'enquĂȘte

§. Les enquĂȘtes doivent ĂȘtre conclues dans un dĂ©lai de quatre-vingt-dix jours ou dans celui indiquĂ© dans les instructions visĂ©es Ă  l'article 10 §2.

§2. En présence de motifs justifiés, le Métropolite peut demander une prorogation du délai au DicastÚre compétent.

Art.15. Mesures conservatoires

Dans le cas oĂč les faits ou les circonstances le requiĂšrent, le MĂ©tropolite propose au DicastĂšre compĂ©tent de prendre des dispositions ou des mesures conservatoires appropriĂ©es Ă  l'encontre de la personne qui fait l'objet de l'enquĂȘte.

Art.16. Institution d'un fonds

§1. Les Provinces ecclĂ©siastiques, les ConfĂ©rences Ă©piscopales, les Synodes des EvĂȘques et les Conseils des HiĂ©rarques peuvent Ă©tablir un fonds destinĂ© Ă  soutenir les coĂ»ts des enquĂȘtes, instituĂ© aux termes des canons 116 et 1303 §1, 1° CIC et 1047 CCEO, et administrĂ© selon les normes du droit canonique.

§2. Sur demande du MĂ©tropolite en charge, les fonds nĂ©cessaires aux fins de l'enquĂȘte sont mis Ă  sa disposition par l'administrateur du fonds, Ă©tant sauf le devoir de prĂ©senter Ă  ce dernier un compte rendu au terme de l'enquĂȘte.

Art.17. Transmission des actes et du votum

§1. Une fois l'enquĂȘte achevĂ©e, le MĂ©tropolite transmet les actes au DicastĂšre compĂ©tent avec son votum sur les rĂ©sultats de l'enquĂȘte et rĂ©pondant aux Ă©ventuelles questions posĂ©es dans les instructions dont il est question Ă  l'article 10 §2.

§2. Sauf instructions ultĂ©rieures du DicastĂšre compĂ©tent, les facultĂ©s du MĂ©tropolite cessent une fois l'enquĂȘte achevĂ©e.

§3. Dans le respect des instructions du DicastĂšre compĂ©tent, le MĂ©tropolite, sur demande, informe la personne qui affirme avoir Ă©tĂ© offensĂ©e, ou ses reprĂ©sentants lĂ©gaux, du rĂ©sultat de l'enquĂȘte.

Art.18. Mesures ultérieures

Le DicastĂšre compĂ©tent, Ă  moins qu'il ne dĂ©cide l'ouverture d'une enquĂȘte supplĂ©mentaire, procĂšde conformĂ©ment aux normes du droit, selon ce qui est prĂ©vu pour le cas spĂ©cifique.

Art.19. Respect des lois de l'Etat

Les présentes normes s'appliquent sans préjudice des droits et obligations établis en chaque lieu par les lois étatiques, en particulier pour ce qui concerne les éventuelles obligations de signalement aux autorités civiles compétentes.

Les prĂ©sentes normes sont approuvĂ©es ad experimentum pour trois ans.

J'Ă©tablis que la prĂ©sente Lettre Apostolique en forme de Motu Proprio sera promulguĂ©e par sa publication dans l'Osservatore Romano, entrera en vigueur le 1er juin 2019, et sera ensuite publiĂ©e dans les Acta Apostolicae sedis.

Donné à Rome, prÚs de Saint-Pierre, le 7 mai 2019, en la septiÚme année du Pontificat.

FRANÇOIS

Commentaires
Recherche
Horaire des Messes
I. VICARIAT DE SAINT MICHEL
1. PAROISSE CATHÉDRALE REGINA MUNDI
A. Messes
Samedi : 17h00 (en Français)
Dimanche : 6h00 (en Kirundi),  7h00 (en Kirundi),  8h15 (en Français),  10h00 (en Kirundi),  12h00 (parfois, possibilité d'une messe circonstancielle, en Kirundi), 17h00 (en Français)
B. Adoration
Mardi : toute la journée, à la Chapelle
Jeudi : toute la journée, à la Chapelle
Samedi : 6h45 Ă  8h00
2. PAROISSE SAINT MICHEL
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h30, 8h00, 10h00, 12h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
3. PAROISSE BUYENZI
A. Messes
6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h30 (en Kirundi), 16h30 (en Kirundi)
B. Adoration
Mercredi : 17h30
4. PAROISSE KANYOSHA
A. Messes
6h00, 7h30, 9h00, 10h30 et 16h
B. Adoration
Jeudi : 18h00
Dimanche : 13h00 Ă  16h00
Premier vendredi du mois : toute la journée
5. PAROISSE KININDO
A. Messes
6h00, 7h30, 8h45, 10h30, 17h30
B. Adoration
Jeudi, toute la journée
6. PAROISSE MUSAGA
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h10, 08h00, 10h30, 16h30
B. Adoration
Mardi : 12h00 Ă  16h00
Jeudi : 15h00 Ă  16h00
Vendredi : 12h00 Ă  14h00
7. PAROISSE NYAKABIGA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 17h00 (en Kirundi)
B. Adoration
Du lundi Ă  vendredi : 7h00 Ă  16h45
8. PAROISSE RUZIBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 16h30
B. Adoration
Jeudi 15h et le 1er vendredi du mois
9. PAROISSE MUTANGA SUD
A. Messes
6h15, 08h15, 10h30, 17h00
Campus Mutanga : messe à 11h (en kirundi et en français alternativement)
B. Adoration
Mardi : toute la journée aprÚs la messe de 6h00
II. VICARIAT DE GIHOSHA
1. PAROISSE GIHOSHA
Messes de la semaine
lundi - samedi : 6h30
Dimanche : 6h00, 10h30, 16h00 ( en Kirundi) 8h15 en français
Lundi à 18h00, messe en français, suivie de l'adoration, jusqu'à 19h00.
Vendredi : Adoration à 17h30, suivie de l'eucharistie en français à 18h30
2. PAROISSE BUTERERE
A. Messes
6h00, 8h00, 10h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : 15h00 Ă  17h15
Samedi : 5h30 Ă  6h20
3. PAROISSE GATUMBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : 7h00 Ă  8h00
DeuxiĂšme lundi du mois : 17h30 Ă  19h00
4. PAROISSE KAMENGE
Messes
6h, 7h30, 9h00 (swahili),10h30,16h30
Gatunguru : 9h30
Nyabagere : 9h30
Muberure : 8h00, 10h00
Nyambuye : 8h00, 10h00
Gishingano : 8h00, 10h00
Buhayira : 9h30
Mbirira : 8h00
Adoration Ă  la Paroisse
Jeudi 16h30 un jour par mois
5. PAROISSE KINAMA
A. Messes
06h00 (en Kirundi), 08h00(en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 16h00 (en Kirundi)
Gahahe-Carama (en Kirundi) : 07h00 et 09h30
Gasenyi (en Kirundi) : 09h00
B. Adoration
Lundi Ă  samedi de 7h00 Ă  19h00
6. PAROISSE NGAGARA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00, 08h00, 10h00, 17h00
B. Adoration
Jeudi : 17h00 Ă  17h30
AUMONERIES ET CHAPELLES
1. PAROISSE CHRIST-ROI (AUMONERIE MILITAIRE)
A. Messes
8h15, 10h30
B. Adoration
-
2. AUMONERIE DE LA POLICE
A. Messes
API : 7h30 et 10h30
Socarti : 7h30, 10h30
Ex ENAPO : 8H30
1er GMIR (Buyenzi) : 10h30
2Ăšme GMIR (Kanyosha) : 10h30
Socarti : Adoration, 1er mercredi du mois
3. CENTRE JEUNES KAMENGE
Messe
10h30 en français
4. SANCTUAIRE MONT SION GIKUNGU
Messes
6h00, 8h00,10h00 et 16h00
Adoration
Lundi Ă  vendredi Ă  partir de 7h00 jusqu'Ă  21h30
Dimanche de 13h00 Ă  18h00
4. PETIT SEMINAIRE KANYOSHA
Messe
Messe des séminaristes : 6h45
1Ăšre Messe des fidĂšles : 8h30
2Ăšme Messe des fidĂšles : 10h15
Adoration
Adoration du Saint Sacrement par les séminaristes et autres fidÚles qui veulent : Dimanche à 18h15 à 19h00
III. VICARIAT DE BUHONGA
1. PAROISSE BUHONGA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 Ă  8h30
Jeudi de la troisiÚme semaine du mois : toute la journée
2. PAROISSE JENDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche, 7h45, 10h00, 16h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée aprÚs la messe de 7h15
3. PAROISSE KARINZI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Du lundi au samedi : 6h00 Ă  6h30
4. PAROISSE MAGARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Dimanche : 7h00 Ă  7h30
5. PAROISSE MATARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 15h00
6. PAROISSE MAYUYU
A. Messes
8h00, 11h00
B. Adoration
Vendredi : 8h00 Ă  17h00
7. PAROISSE MUBIMBI
A. Messe
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00 Ă  10h00
8. PAROISSE MUTUMBA
Messes
7h30 et 10h00
Adoration
Jeudi Ă  14h00 sauf le 1er vendredi du mois (7h30)
9. PAROISSE RUGAZI
A. Messes
7h30, 10h30
Jeudi : 15h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
10. PAROISSE RUSHUBI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
11. PAROISSE RUTONGO
A. Messes
7h30; 10h00
B. Adoration
-
IV. VICARIAT DE MURAMVYA
1. PAROISSE BUKEYE
A. Messes
Samedi : 16h00
Dimanche : 6h00 , 7h40, 9h30, 11h30
B. Adoration
Jeudi : 7h10 Ă  19h00
2. PAROISSE BUKWAVU
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 14h00 Ă  15h00
3. PAROISSE BUZIRACANDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
Mercredi : 17h30 (Messe en Français)
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
4. PAROISSE KIGANDA
A. Messes
Samedi : 11h00
Dimanche : 7h00, 9h00, 11h00
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5. PAROISSE KIVOGA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : aprĂšs la messe de 6h30
6. PAROISSE MUNANIRA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h15, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 Ă  18h00
Premier vendredi du mois : 7h30 Ă  12h00
7. PAROISSE MURAMVYA
A. Messes
7h00, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
8. PAROISSE RYARUSERA
A. Messes
8h00, 10h15
B. Adoration
Jeudi : aprĂšs la messe de 6h30
Parole de Dieu
Avez-vous une question?
Faire un Don
Tweets de CEDICOM
Tweets du Pape
Posts de CEDICOM
189 Visiteurs en ligne
Centre Diocésain de Communication CEDICOM
Nos contacts
Bld Patrice Lumumba, 21, Bujumbura, Burundi
+257 22 22 05 00
+257 61 22 19 19
B.P. 690 BUJUMBURA BURUNDI
cedicom.buja@gmail.com
Inscription Ă  la newsletter
Posez une question
©2022. CEDICOM ArchidiocĂšse de Bujumbura Designed by : DS COMPANY
Faites un don au DiocÚse* Caritas pour les vulnérables* Formation des Séminaristes et des catéchistes* Construction des Eglises dans les Succursales* Soutien aux prétresModalités de donationTransfert sur un compte de l'ArchidiocÚseEn francs burundais : Interbank Burundi : 701-02790-0152(DiocÚse de Bujumbura)En Dollar américain : BRB : 3302/493 (ArchidiocÚse BUJA/USD) Swift Code : BRBUBIBIEn Euro : BRB : 3320/368 (ArchidiocÚse de Buja/EURO) Swift Code : BRBUBIBI