La lutte contre le chômage des jeunes au Burundi, un pari à gagner
Date de publication: 7/7/20204421 Vues Publié par : NIBITANGA Michel
Faisant suite à l'initiative de l'Etat d'avoir mis en place une Banque, la BIJE, prête à oeuvrer pour la réduction du chômage, et à l'action de l'OBM de reconvertir professionnellement les jeunes dont l'accès au travail est difficile, reste alors le pas de ces derniers: s'organiser en associations ou en coopératives pour gagner le financement nécessaire
La jeunesse est un véritable moteur de développement économique mais dont le taux de chômage s'élève à plus de 65%. C'est ainsi qu'au Burundi, depuis quelques années, l'Etat, les ONG et la société civile s'activent pour chercher des solutions à la problématique de leur chômage. Il y a eu notamment création de l'Office Burundais de l'Emploi et la Main d'Oeuvre (OBM), qui participe à l'identification des chômeurs, à leur classement selon les variables d'âge, du sexe et du niveau d'instruction. Malgré cette initiative, le problème de chômage persiste. Comment peut-on parier à ce défi pour maximiser plutôt le taux d'emploi de ces jeunes?

L'analyse du problème de chômage des jeunes Burundais repose sur plusieurs aspects. Il convient toutefois d'en revenir à la stratégie des intervenants dans ce secteur pour savoir comment ils agissent sans savoir le nombre de personne qui sont réellement en situation de chômage et comment ils instaurent des programmes de formation-emploi et de reconversion professionnelle pour la création des micro-projets de développement, dans la mesure où l'Etat et le secteur privé ne parviennent pas à embaucher tous les demandeurs d'emploi.



Pour comprendre le chômage et son ampleur sur les jeunes Burundais

Le chômage désigne l'état des personnes sans emploi, disponibles pour travailler et recherchant activement l'emploi. En application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau international du travail (BIT), un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus), qui répond simultanément à trois conditions: être sans emploi, c'est à dire ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine de référence; avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois; et être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours. Un chômeur, au sens du BIT n'est pas forcément inscrit à l'OBM.

Bien que le chômage soit une réalité au Burundi, il n'y a malheureusement pas de statistique nettes et globales assez actualisées qui montrent les effectifs des chercheurs d'emploi. En effet, une étude récente réalisée auprès de 790 jeunes sur l'emploi et l'autonomisation des jeunes au Burundi donne une idée sur la répartition des chercheurs d'emploi selon les régions.

Le milieu rural comporte 55,4% de chercheurs d'emplois alors qu'en milieu urbain les chiffres de demandeurs d'emplois culminent à 65,4%. Et, selon les régions, la même étude montre que dans la région centre du pays, 52,5% des jeunes sont en quête d'emploi, pour la région Centre Est, ils sont à 55,4%. Dans la région Nord, 54,9 % des jeunes n'ont pas d'emploi. Par ailleurs la région Sud enregistre un record de ceux qui ont un emploi. Seuls 38,1 % des jeunes ne travaillent pas. En outre, les données de l'enquête sur les conditions de vie des ménages au Burundi de 2014, le taux de chômage est de 2,4%.


Le chômage des jeunes au Burundi, un pari à gagner

Le chemin est encore long dans ce domaine pour éliminer à jamais le phénomène du chômage. En conséquence, plus le chômage perdure, plus l'économie du pays est affectée. Cette situation, dans un pays en voie de développement comme le Burundi, a des effets sur la vie de la société. Le nombre de personne constituant la population active étant inférieur à celui la population dépendante, cela signifie donc qu'il y a plus de bouches à nourrir, alors que la productivité reste statique. Cela est dû au fait qu'il y a beaucoup d'individu en âge de production qui ne produisent pas, mais qui vivent au dépend des autres. 

Face à l'insuffisance des solutions apportées par l'Etat et ses partenaires à ce problème, il importe que les jeunes doivent donc être impliqués au premier plan dans la résolution de cette équation à plusieurs inconnues. L'Etat, les ONG, les jeunes et les parents doivent contribuer, chacun à son niveau et selon ses responsabilités pour réduire le chômage et ses effets. Oui, l'OBM a déjà organisé des séances de formation pour reconvertir des détenteurs des diplômes dont l'accès au travail est difficile, mais il reste un autre volet à explorer: développer des programmes permettant à ces jeunes d'être compétitifs dans plusieurs activités relevant de leur domaines de formation ou de reconversion professionnelle.
 
Il est donc urgent de réaliser des études qui couvrent tout le territoire national pour actualiser les données afin de prendre des mesures conséquentes sur la problématique du chômage. La Banque d'Investissement pour les Jeunes (BIJE), officiellement inaugurée en Mars 2020 à Gitega, et qui est venue comme une solution pour réduire le chômage chez les jeunes, n'est qu'une des voie de sortie aux jeunes qui s'indignent du manque de ressources financières pour leurs projets de développement économiques selon de droit burundais. Mais qu'il soit alors bien compris que la problématique du chômage concerne tout le monde, le premier pas restant celui de ces jeunes à s'organiser en associations, en coopératives ou en entreprises, comme il leur a été demandé.
 
Daniella Keza, stagiaire au CEDICOM 
Manirambona alexisLe chômage est un facteur limitant le développement des jeunes burundais.donc l'Etat doit prendre en compte ce defi09/08/2021 à 12h33
Commentaires
Recherche
Horaire des Messes
I. VICARIAT DE SAINT MICHEL
1. PAROISSE CATHÉDRALE REGINA MUNDI
A. Messes
Samedi : 17h00 (en Français)
Dimanche : 6h00 (en Kirundi),  7h00 (en Kirundi),  8h15 (en Français),  10h00 (en Kirundi),  12h00 (parfois, possibilité d'une messe circonstancielle, en Kirundi), 17h00 (en Français)
B. Adoration
Mardi : toute la journée, à la Chapelle
Jeudi : toute la journée, à la Chapelle
Samedi : 6h45 à 8h00
2. PAROISSE SAINT MICHEL
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h30, 8h00, 10h00, 12h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
3. PAROISSE BUYENZI
A. Messes
6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h30 (en Kirundi), 16h30 (en Kirundi)
B. Adoration
Mercredi : 17h30
4. PAROISSE KANYOSHA
A. Messes
6h00, 7h30, 9h00, 10h30 et 16h
B. Adoration
Jeudi : 18h00
Dimanche : 13h00 à 16h00
Premier vendredi du mois : toute la journée
5. PAROISSE KININDO
A. Messes
6h00, 7h30, 8h45, 10h30, 17h30
B. Adoration
Jeudi, toute la journée
6. PAROISSE MUSAGA
A. Messes
Samedi : 17h00
Dimanche : 6h10, 08h00, 10h30, 16h30
B. Adoration
Mardi : 12h00 à 16h00
Jeudi : 15h00 à 16h00
Vendredi : 12h00 à 14h00
7. PAROISSE NYAKABIGA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00 (en Kirundi), 8h00 (en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 17h00 (en Kirundi)
B. Adoration
Du lundi à vendredi : 7h00 à 16h45
8. PAROISSE RUZIBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 16h30
B. Adoration
Jeudi 15h et le 1er vendredi du mois
9. PAROISSE MUTANGA SUD
A. Messes
6h15, 08h15, 10h30, 17h00
Campus Mutanga : messe à 11h (en kirundi et en français alternativement)
B. Adoration
Mardi : toute la journée après la messe de 6h00
II. VICARIAT DE GIHOSHA
1. PAROISSE GIHOSHA
Messes de la semaine
Lundi - Samedi : 06h30
Dimanche : 6h00, 10h30, 16h00 ( en Kirundi) 08h15 en Français
Lundi à 18h00, messe en Français, suivie de l'adoration, jusqu'à 19h00.
Vendredi : Adoration à 17h30, suivie de l'Eucharistie en Français, à 18h30
2. PAROISSE BUTERERE
A. Messes
6h00, 8h00, 10h00, 16h30
B. Adoration
Jeudi : 15h00 à 17h15
Samedi : 5h30 à 6h20
3. PAROISSE GATUMBA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : 7h00 à 8h00
Deuxième lundi du mois : 17h30 à 19h00
4. PAROISSE KAMENGE
Messes
6h, 7h30, 9h00 (swahili),10h30,16h30
Gatunguru : 9h30
Nyabagere : 9h30
Muberure : 8h00, 10h00
Nyambuye : 8h00, 10h00
Gishingano : 8h00, 10h00
Buhayira : 9h30
Mbirira : 8h00
Adoration à la Paroisse
Jeudi 16h30 un jour par mois
5. PAROISSE KINAMA
A. Messes
06h00 (en Kirundi), 08h00(en Kiswahili), 10h00 (en Kirundi), 16h00 (en Kirundi)
Gahahe-Carama (en Kirundi) : 07h00 et 09h30
Gasenyi (en Kirundi) : 09h00
B. Adoration
Lundi à samedi de 7h00 à 19h00
6. PAROISSE NGAGARA
A. Messes
Samedi : 17h30
Dimanche: 6h00, 08h00, 10h00, 17h00
B. Adoration
Jeudi : 17h00 à 17h30
AUMONERIES ET CHAPELLES
1. PAROISSE CHRIST-ROI (AUMONERIE MILITAIRE)
A. Messes
8h15, 10h30
B. Adoration
-
2. AUMONERIE DE LA POLICE
A. Messes
API : 7h30 et 10h30
Socarti : 7h30, 10h30
Ex ENAPO : 8H30
1er GMIR (Buyenzi) : 10h30
2ème GMIR (Kanyosha) : 10h30
Socarti : Adoration, 1er mercredi du mois
3. CENTRE JEUNES KAMENGE
Messe
10h30 en français
4. SANCTUAIRE MONT SION GIKUNGU
Messes
6h00, 8h00,10h00 et 16h00
Adoration
Lundi à vendredi à partir de 7h00 jusqu'à 21h30
Dimanche de 13h00 à 18h00
4. PETIT SEMINAIRE KANYOSHA
Messe
Messe des séminaristes : 6h45
1ère Messe des fidèles : 8h30
2ème Messe des fidèles : 10h15
Adoration
Adoration du Saint Sacrement par les séminaristes et autres fidèles qui veulent : Dimanche à 18h15 à 19h00
III. VICARIAT DE BUHONGA
1. PAROISSE BUHONGA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 8h30
Jeudi de la troisième semaine du mois : toute la journée
2. PAROISSE JENDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche, 7h45, 10h00, 16h00
B. Adoration
Jeudi : toute la journée après la messe de 7h15
3. PAROISSE KARINZI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Du lundi au samedi : 6h00 à 6h30
4. PAROISSE MAGARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Dimanche : 7h00 à 7h30
5. PAROISSE MATARA
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 15h00
6. PAROISSE MAYUYU
A. Messes
8h00, 11h00
B. Adoration
Vendredi : 8h00 à 17h00
7. PAROISSE MUBIMBI
A. Messe
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00 à 10h00
8. PAROISSE MUTUMBA
Messes
7h30 et 10h00
Adoration
Jeudi à 14h00 sauf le 1er vendredi du mois (7h30)
9. PAROISSE RUGAZI
A. Messes
7h30, 10h30
Jeudi : 15h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
10. PAROISSE RUSHUBI
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 8h00
11. PAROISSE RUTONGO
A. Messes
7h30; 10h00
B. Adoration
-
IV. VICARIAT DE MURAMVYA
1. PAROISSE BUKEYE
A. Messes
Samedi : 16h00
Dimanche : 6h00 , 7h40, 9h30, 11h30
B. Adoration
Jeudi : 7h10 à 19h00
2. PAROISSE BUKWAVU
A. Messes
7h30, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 14h00 à 15h00
3. PAROISSE BUZIRACANDA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h30, 10h00
Mercredi : 17h30 (Messe en Français)
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5.PAROISSE GASURA
4. PAROISSE KIGANDA
A. Messes
Samedi : 11h00
 Lycee: 16h00
Dimanche : 7h00, 9h00, 11h00
B. Adoration
Jeudi : 16h00
Dimanche : 13h00
5. PAROISSE KIVOGA
A. Messes
6h30, 8h30, 10h30, 12h30
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
6. PAROISSE MUNANIRA
A. Messes
Samedi : 12h00
Dimanche : 7h15, 10h00
B. Adoration
Jeudi : 7h30 à 18h00
Premier vendredi du mois : 7h30 à 12h00
7. PAROISSE MURAMVYA
A. Messes
7h00, 8h30, 10h30
B. Adoration
Jeudi : toute la journée
8. PAROISSE RYARUSERA
A. Messes
8h00, 10h15
B. Adoration
Jeudi : après la messe de 6h30
Parole de Dieu
Avez-vous une question?
Faire un Don
Tweets de CEDICOM
Tweets du Pape
Posts de CEDICOM
113 Visiteurs en ligne
Centre Diocésain de Communication CEDICOM
Nos contacts
Bld Patrice Lumumba, 21, Bujumbura, Burundi
+257 22 22 05 00
+257 61 22 19 19
B.P. 690 BUJUMBURA BURUNDI
cedicom.buja@gmail.com
Inscription à la newsletter
Posez une question
©2022. CEDICOM Archidiocèse de Bujumbura Designed by : DS COMPANY
Faites un don au Diocèse* Caritas pour les vulnérables* Formation des Séminaristes et des catéchistes* Construction des Eglises dans les Succursales* Soutien aux prétresModalités de donationTransfert sur un compte de l'ArchidiocèseEn francs burundais : Interbank Burundi : 701-02790-0152(Diocèse de Bujumbura)En Dollar américain : BRB : 3302/493 (Archidiocèse BUJA/USD) Swift Code : BRBUBIBIEn Euro : BRB : 3320/368 (Archidiocèse de Buja/EURO) Swift Code : BRBUBIBI